verres de dégustation et bouteilles de whisky

Comment déguster un whisky

La dégustation de whisky est souvent hasardeuse pour un débutant. En vérité même si la qualité de la dégustation variera avec l’expérience du dégustateur, organiser une bonne dégustation est faisable par tout le monde même en dehors d’un établissement dédié. Il suffit de passer par plusieurs étapes précises en suivant ce guide.

Les différents types de whisky : quel whisky choisir ?

Avant de commencer une dégustation, il est indispensable de sélectionner un ou plusieurs whisky en les répartissant du plus doux au plus fumé, étant donné que la tourbe qui reste en bouche viendra effacer les arômes des whiskies doux. 

Il existe beaucoup de différents whiskies avec des goûts très variables en fonction du procédé de fabrication, vous pouvez classer les whiskies par type ou par pays. Pour s’y retrouver et faire votre choix parmi les nombreuses sortes de whiskies, vous pouvez retrouver différents classements en fonction du pays de fabrication, du type de whisky ou encore de votre budget. 

Découvrir les whiskies classés par pays

Découvrir les whiskies classés par types

Découvrir les whiskies classés par budget

Les différents verres à whisky : comment choisir un verre à whisky ?

Pour déguster un whisky correctement, il est indispensable d’utiliser un verre adapté. La forme et la qualité du verre déterminent la façon et l’intensité dont les saveurs ressortent d’un whisky.

Pour une dégustation de whisky qualitative, il est recommandé d’utiliser un verre à col resserré, les saveurs du whisky s’intensifient dans le ventre du verre et viennent s’échapper intensément et lentement au nez. 

Il faut évidemment veiller à utiliser un verre par whisky afin de ne pas fausser le goût du whisky.

Pour s’y retrouver plus facilement dans le choix d’un verre de qualité, vous pouvez retrouver notre sélection des meilleurs verres à whisky de dégustation

Les 3 étapes de la dégustation de whisky

1. Examiner la couleur et la texture du whisky

La première étape de la dégustation est le contrôle de la couleur. Cette étape nous donne déjà beaucoup d’indices sur le whisky, il faut bien connaître les facteurs qui jouent sur la couleur du whisky pour ne pas tomber dans les pièges de base.

Le whisky est incolore en sortie d’alambic, c’est la maturation en fût qui va apporter sa couleur au whisky. La plupart des consommateurs pensent qu’un bon whisky doit être d’une couleur foncée dûe à sa durée de vieillissement, alors que le facteur principal qui détermine la couleur du whisky est le type de fût utilisé au cours du vieillissement. 

Quelques règles indispensables à connaître avant de juger la couleur d’un whisky :

  • Un fût neuf colorera plus le whisky qu’un fût usagé.
  • Un fût de chêne européen colore plus qu’un fût de chêne américain.
  • Un fût de xérès ou de porto colorera fortement le whisky d’une couleur rougeâtre.
  • Un fût de bourbon colorera le whisky d’une teinte jaune pâle.
  • Certaines distilleries ajoutent du colorant de caramel (E150) pour fausser la couleur du whisky.

Pour s’y retrouver dans les différentes couleurs du whisky, vous pouvez vous référer à l’illustration ci-dessous.

les couleurs du whisky

Après avoir examiné la couleur du whisky, on peut s’attaquer à la texture. Pour se faire il suffit d’observer les larmes qui coulent sur les parois du verre : plus elles coulent lentement, plus le whisky est épais, plus le whisky est complexe et riche.

2. Savourer le parfum du whisky

La seconde étape fait appel à notre odorat. Il suffit d’approcher le verre de son nez, sans trop le rapprocher et d’humer lentement et profondément. Il faut laisser monter toutes les saveurs et toutes les sensations. 

Le premier nez permet de sentir les premiers arômes. Après avoir humé une première fois le whisky, il faut écouter ses sens et patienter un peu puis repartir pour un second nez.

Cette fois-ci, notre nez s’est familiarisé avec le whisky et on peut ressentir des arômes plus complexes.

Si le whisky vous semble trop fort vous pouvez le diluer en ajoutant une très légère quantité d’eau, vous pouvez également le laisser s’aérer quelques minutes.

Pour progresser dans l’exercice de la discernation des différents arômes il faudra éduquer son nez, pour se faire il suffit de sentir la nourriture, les épices, les fleurs… et de prendre le temps de mémoriser chaque arôme. Il sera alors beaucoup plus simple de les retrouver au cours d’une dégustation.

Avec l’expérience on pourra commencer à assimiler certaines saveurs à un type de maturation (par exemple la vanille, caractéristique à l’utilisation d’un fût de bourbon).

Il existe des tonnes d’arômes à découvrir dans les différents whiskies et pour avoir une idée des principaux parfums on peut se référer à la roue des arômes ci-dessous. 

la roue des arômes du whisky

3. Savourer le goût du whisky

Troisième et dernière étape : la bouche ! Pour cette étape, la patience est de mise. Il faut bien laisser le verre s’aérer afin de laisser l’alcool s’échapper, puis on commence par la première gorgée. On peut aussi mettre le whisky en carafe pour ne pas attendre avant de déguster le whisky, pour choisir une bonne carafe à whisky c’est par ici !

On prend une petite gorgée de whisky qu’on laisse glisser sur et sous la langue, on commence par s’attarder sur la sensation en bouche qui peut être plutôt sèche ou crémeuse en fonction des whiskies. 

Il est important de garder le whisky en bouche pendant au moins 10 secondes avant de l’avaler afin de bien imprégner la langue des différentes saveurs et les discerner de l’alcool.

L’apparition des arômes se fait en trois phases : l’attaque en bouche, le milieu de bouche et la finale. L’attaque en bouche apporte les arômes basiques. Les notes plus complexes et fines commencent à se développer durant le milieu de bouche, si ce n’est pas le cas la qualité du whisky peut être remise en cause. 

Ensuite vient la finale qui peut-être courte, moyenne ou longue, ronde ou sèche, boisée ou épicée. Elle est apportée par la rétro-olfaction qui consiste à “aller chercher les arômes de bouche par voie rétronasale”. La finale permet d’apprécier les arômes du whisky même une fois la dégustation finie. 

Après la première gorgée, il est temps de sentir le whisky, et de constater à quel point votre nez s’est aiguisé, les arômes complexes deviennent plus facilement identifiables à l’odorat. 

Après avoir redécouvert le parfum du whisky, il est temps d’en redécouvrir le goût avec la deuxième gorgée. Pour discerner de nouveaux arômes subtils, on peut rajouter une petite dose d’eau minérale afin de réduire l’agressivité de l’alcool. Avec ou sans eau, la deuxième gorgée permettra de révéler des saveurs complexes très agréables. 

Le verre vide ne marque pas la fin d’une dégustation, l’odeur du verre vide nous offre encore de nouveaux parfums à découvrir !

En suivant toutes ces étapes sur différents whiskies, vous deviendrez rapidement un as de la dégustation ! Surtout n’oubliez pas que le plus important dans une dégustation c’est d’apprécier, alors prenez du plaisir. Bonne dégustation ! Et si vous voulez pimenter vos dégustations vous pouvez retrouver nos accords mets whisky par ici !

comment déguster un whisky,comment apprécier un whisky,comment boire du whisky pur,avec quoi diluer un whisky,les différents types de whisky,verre à whisky dégustation,dégustation whisky

Questions fréquentes sur la dégustation de whisky

Comment apprécier le whisky ?

Pour apprécier le whisky il faut tester différents types de whisky, afin de trouver celui qui correspond le mieux à ses goûts. En effet, en fonction du type de whisky l’agressivité, la rondeur et les arômes différent grandement. Certaines personnes apprécient seulement les whiskies très doux et ronds, alors que d’autres ne jurent que par les whiskies très tourbés.

Pour débuter dans la dégustation de whisky, il est conseillé de démarrer en douceur par des whiskies plutôts ronds et peu complexes. Pour faire le bon choix vous pouvez vous référer aux différents classements présents sur le site. Vous pouvez aussi opter pour des kits de dégustation qui permettent de tester plusieurs whiskies sans avoir à acheter plusieurs bouteilles.

Pour déguster dans les meilleurs conditions vous pouvez lire le guide de dégustation présent sur cette page. 

Comment boire du whisky pur ?

Pour boire du whisky pur, il faut prendre des petites gorgées et attendre avant d’avaler, notre bouche sécrète de la salive qui se mélange au whisky et transforme l’alcool en sucre, ce procédé permet de diminuer drastiquement la sensation de brûlure au niveau de la gorge. 

Laisser le whisky en bouche pendant une dizaine de secondes permet également de mieux apprécier le whisky en le faisant tourner autour de la langue, ce qui permet d’en discerner tous les arômes.

Avec quoi diluer du whisky ?

Pour une dégustation, le seul liquide à utiliser pour diluer du whisky est l’eau. Idéalement, de l’eau minérale. Attention au dosage, une ou deux gouttes suffisent, il existe des pipettes à eau pour le whisky qui permettent de doser parfaitement l’eau. 

Et si vous pensez que mettre de l’eau dans son whisky est un sacrilège, sachez que la science confirme que l’eau relève les arômes du whisky.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

🎁  Noël approche : Découvrez les meilleurs calendriers de l’avent whisky