bannière de présentation de la boutique le journal du whisky
drapeau canadien

À la découverte du whisky canadien

Si le Canada est connu pour ses paysages magnifiques, son excellente qualité de vie et la bienveillance de ses habitants, il y a un domaine méconnu du grand public dans lequel les canadiens excellent. Il s’agit de la distillation, pratiquée depuis plus de 200 ans, un temps suffisant pour acquérir une expertise forte dans le domaine.

Aujourd’hui le Canada compte un grand nombre de distilleries sur son territoire et produit des whiskies de qualité qui attirent la curiosité des connaisseurs. Partons à sa découverte !

Le whisky canadien

hangar rempli de futs de whisky

L’histoire du whisky canadien

L’histoire du whisky canadien remonte au 18ème siècle, la fabrication était, au départ, peu contrôlée. Les canadiens utilisaient des alambics improvisés, des grains de blé proche de la détérioration et le tout n’était pas maturé. Rien de très vendeur.

C’est en 1801, grâce à John Molsona, qu’une production de whisky digne de ce nom a pu démarrer au Canada. Lorsqu’il a acheté un alambic en cuivre, destiné à la production de rhum pour démarrer l’exploitation d’une distillerie à Montréal et Kingston. 

C’est ainsi que la production et l’exportation de whisky canadien a pu démarrer. Le marché du whisky canadien a ensuite continué à s’élargir avec l’arrivée de nouveaux producteurs comme Gooderham and Worts en 1837 et Corbyville en 1859.

Et en 1858, des américains du nom de Walker et Wiser débarquent au Canada en révolutionnant l’industrie grâce à l’introduction d’un whisky à base de seigle et de la mise en bouteille des spiritueux qui étaient normalement vendus en fûts. 

C’est le début du succès du whisky canadien qui a continué à se populariser jusqu’à aujourd’hui grâce à des normes de fabrication toujours plus strictes qui lui confèrent une reconnaissance internationale en termes de qualité.

alambic pour la production de whisky

Le procédé de production du whisky canadien 

Le whisky canadien est à la fois reconnu pour sa qualité et sa légèreté tout en possédant un goût caractéristique. Cette notoriété est issue d’un procédé de fabrication bien défini :

  • Le maltage est effectué bien souvent à base de seigle qui donne au whisky un goût sec et épicé
  • Le grain n’est pas mélangé avant distillation 
  • Le brassage, la fermentation et la distillation s’effectuent selon les normes standardes de la fabrication du whisky
  • Le whisky doit vieillir pendant au moins 3 ans, souvent dans des fûts de chêne
  • L’ensemble du processus de fabrication doit être effectué au Canada
  • La teneur en alcool doit être d’au moins 40°
  • L’ajout de colorants et substances aromatiques est autorisé (ce qui permet aux distilleries canadiennes de réaliser le fameux mélange de whisky au sirop d’érable)

C’est en respectant toutes ces spécificités que le whisky canadien aussi appelé rye whisky obtient un goût typique sec avec des arômes de seigle, d’épices et de sucre avec le goût du sirop d’érable pour les liqueurs de whisky comme le Sortilège.

bouteilles de whiskies dans un bar

Le marché du whisky canadien

Le marché canadien des boissons alcoolisées est dominé par la vente de bières avec près de 20 milliards de dollars de vente annuel, suivi par le vin qui s’approche des 15 milliards. Sur le podium on retrouve le whisky, premier spiritueux canadien en termes de ventes avec 4 milliards de dollars annuels.

La grande majorité des whiskies produits au Canada sont destinés à l’export, principalement aux Etats-Unis. Le whisky canadien est le seul spiritueux du pays à avoir une appellation protégée, ce qui démontre le rapport “privilégié” du Canada avec son whisky. 

Si le whisky est une boisson alcoolisée phare pour le Canada, il faut savoir que la plupart des distilleries présentes sur le territoire sont détenus par des étrangers, parmi les plus connus on peut citer Crown Royal qui est possédé par le groupe anglais Diageo ou encore Canadian Club, détenu par l’américain Jim Beam. 

whisky crown royal
Nous n’avons pas pu confirmer votre inscription.
Merci de confirmer votre inscription sur votre boîte mail ! (vérifiez votre dossier spam)

Gagnez un des meilleurs whisky chaque mois 🎁

Inscrivez-vous à notre newsletter pour devenir un véritable expert du whisky et participez automatiquement au concours mensuel pour gagner une bouteille de nos classements d’une valeur de 50 euros minimum. (voir conditions)

Les distilleries canadiennes 

Il existe un bon nombre de distilleries canadiennes, voici une liste des grandes marques produites par les distilleries du territoire :

  • Canadian Club, créé par Hiram Walker, un des pères fondateur du whisky canadien, en 1858. La distillerie est située à Walkerville dans l’Ontario et détenue par l’américain Beam Suntory
  • JP Wiser’s, marque aussi créée par Hiram Walker en 1857. La distillerie produit à Windsor dans l’Ontario et appartient désormais au groupe Pernod Ricard
  • LOT 40, troisième marque de la liste de Hiram Walker & Sons, qui produit des rye whisky fabriqués à partir de 100% de seigle
  • Crown Royal, créé par Samuel Bronfman, le directeur de Seagram, une entreprise canadienne de vins et spiritueux. La marque a vu le jour en 1939 à l’occasion de la première visite du Canada par des monarques britanniques.
  • 1769 distillery, la première distillerie urbaine de Montréal, la distillerie pratique la micro-distillation et se veut avant-gardiste dans le renouveau de la fabrication de whisky
  • Domaine pinnacle, le producteur du fameux whisky coureur des bois, une liqueur de whisky au sirop d’érable pur connu pour ses saveurs gourmandes sucrées et boisées
  • Gibson’s Finest, une marque fondée en 1837 par John Gibson, elle appartient actuellement à William Grant & Sons et est produite à Windsor, dans l’Ontario.
  • Wild North, une marque qui veut remettre au goût du jour une recette originale fabriquée à base d’ingrédients authentiques avec un design qui colle bien aux valeurs de la marque
  • St. Laurent, la première distillerie du Québec à produire un whisky single malt. La distillerie est située dans le Bas-Saint-Laurent, la région qui produit le plus d’orge au Québec.
  • Pike Creek, une marque qui produit ses whiskies dans l’Ontario en profitant du changement de température très important pour offrir un vieillissement atypique à ses spiritueux
  • Sortilège, une marque qui produit un whisky fidèle aux recettes traditionnelles tout en y ajoutant un sirop d’érable qui ajoute gourmandise et onctuosité au breuvage

Difficile de citer toutes les distilleries et marques présentes au Canada, si vous souhaitez découvrir le whisky canadien mais que vous ne savez pas vers quel marque vous diriger, vous pouvez retrouver le top 5 des meilleurs whiskies canadien !

Si vous avez aimé cet article, retrouvez le deuxième épisode de cette série d’article “À la découverte du whisky breton” sur notre blog.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne laissez pas un mauvais verre gâcher un bon whisky. Profitez maintenant de -10% sur nos accessoires finement sélectionnés avec le code CADEAU10

Retour en haut